Gérer les bavards en réunion : mode d’emploi

Il y a deux grandes catégories de bavards : les auditeurs qui discutent et les intervenants qui « prennent de la place ». Mais ils peuvent très vite perturber une réunion. Comment réagir aux discussions intempestives qui parasitent les présentations ? Comment gérer ceux qui prennent trop de place dans la conversation ? Quelques pistes…

Les bavards dans l’auditoire

Ils ont une discussion parallèle à voix plus ou moins basse, n’écoutent pas ce qui se dit et peuvent même perturber le discours de l’orateur.

La première réaction est de se mettre en colère contre ce qu’on considère comme une agression. Mais les discussions parasites ne sont pas forcément une volonté de manquer de respect à l’orateur. En réagissant avec violence, on adopte une position d’autorité très forte qui peut à son tour braquer les bavards. Les « chut » exaspérés fonctionnent peu, mieux vaut utiliser des « trucs » d’orateurs.

Le silence : faire une pause de quelques secondes dans sa présentation permet à tout le monde de prendre conscience des bavardages parasites… qui disparaissent rapidement.

Baisser la voix. Les auditeurs devront être plus attentifs à vos paroles.

– S’adresser directement aux bavards. « J’ai besoin de votre attention sur ce point » n’est pas une attaque directe mais montre qu’on a remarqué leur conversation.

Les bavards qui « prennent de la place » :

Quand ils ont la parole, ils ne la lâchent plus. Petite typologie des cas les plus courants.

Ceux qui ont beaucoup à raconter. Le sujet les intéresse particulièrement. C’est plutôt positif, mais il faut tout de même les canaliser.

 – Ceux qui se perdent dans des digressions qui embrouillent tout le monde, y compris eux-mêmes.

Ceux qui réfléchissent tout haut. Ils monopolisent la parole pour exprimer des idées qui n’apportent rien, avant d’arriver enfin à une conclusion.

 – Ceux qui se donnent en spectacle. Ils en rajoutent, alors que tout le monde a compris ce qu’ils voulaient dire. D’ailleurs, à ce propos, ils ont une anecdote intéressante…

Cette catégorie de bavards peut faire perdre beaucoup de temps. Il est donc de la responsabilité de la personne qui mène la réunion de les modérer. Appuyez-vous sur les règles de base de la réunion (n’hésitez pas à les rappeler régulièrement) : chacun doit pouvoir parler, il est donc nécessaire de ne pas prendre trop de temps (personne ne veut finir la réunion en retard). Et de ne pas s’éloigner de l’ordre du jour

Si un bavard s’étend un peu trop, rappelez-lui les règles : « attention, vous sortez de l’ordre du jour » ou « on est en retard, il faudrait conclure ».

Si ça ne l’arrête pas matérialisez le temps qu’il lui reste : « encore trois minutes et il faudra passer à autre chose ». À répéter si besoin (« encore deux minutes… »), en l’invitant à conclure.

S’il ne s’arrête pas après tous ces rappels, n’hésitez pas à interrompre (poliment) l’orateur envahissant : « désolé(e), on n’a plus le temps, il faut laisser la parole à … ».

Après la réunion (ou le lendemain), on peut aussi en parler en privé au collaborateur. Sans adopter un ton accusateur, simplement en lui montrant que cela nuit à la réunion : « Faites attention à ne pas trop vous éloigner de l’ordre du jour, cela prend du temps sur les autres interventions ».

Source image à la Une

Commentaires

Laisser un commentaire