Conférence : les astuces pour faire participer votre audience !

audience-participative-wisembly

Difficile, quand on est timide ou qu’on n’aime pas parler en public, de conserver l’attention de son audience. Et dans ces cas là, un événement peut vite tourner court. Voici donc quelques conseils simples pour donner envie à vos auditeurs de vous écouter.

Commencez fort

Les premières minutes sont celles de la découverte. C’est là que va se jouer toute l’attention de votre audience. Alors répétez, et répétez encore votre introduction. Elle doit être percutante et attirante, si possible en partant d’une anecdote amusante. De cette manière, les participants voudront savoir où vous voulez en venir. N’hésitez pas à utiliser l’humour pour obtenir l’adhésion de votre auditoire, si le sujet s’y prête. Vous aurez toujours le temps d’être sérieux dans votre développement.

Pour réussir votre introduction, c’est la voix qui compte. Jouez sur le volume et le timbre de votre voix, les variations briseront la monotonie de votre élocution. Sans en abuser évidemment, pas la peine de hurler ou de chuchoter. Accompagnez la parole avec le regard : en vous concentrant sur les personnes qui décrochent, elles se sentiront considérées, et reviendront vers votre présentation.

Jouez avec l’audience

L’audience doit s’impliquer plutôt que d’être passive, c’est la meilleure manière de garder son attention. Pour cela, vous pouvez utiliser des outils qui lui permettent de participer directement, au fil de la présentation, sans implication directe de votre part. Apprenez à utiliser ces outils, à savoir comment ils fonctionnent, et comment agir avec eux. De cette manière, ils ne seront pas une distraction, mais un moyen d’enrichir votre présentation.

Faites réagir vos auditeurs en réponse à vos énoncés, par exemple en mettant un quiz en place. Vous pouvez poser une question ouverte, laisser les gens réagir, puis rebondir dessus. Le meeting n’en sera que plus vivant et interactif. Vous pouvez proposer plusieurs idées et faire voter vos auditeurs de la même manière, pour orienter votre développement. De façon générale, vous pouvez demander aux personnes leurs opinions, leur proposer de partager leurs expériences et idées.

Soyez clair

De nombreux conférenciers ont tendance à se réfugier derrière leur expertise pour gérer le stress d’un rassemblement. S’ils sont à l’aise dans cette zone de confort, ils en oublient parfois que leur auditoire n’a pas les mêmes connaissances qu’eux. Pour éviter ce travers, il peut être efficace de créer vos supports pour être compréhensibles par les non-initiés. Si vous utilisez des acronymes, définissez-les à l’écran, même si vous ne les vocalisez pas. Un terme technique ? Une explication. Ainsi, vous pouvez continuer votre développement sans craindre de perdre des gens en route.

Surprenez-les !

Si vos interlocuteurs sont des gens qui ont déjà tout vu, il faut aller plus loin. Faites des réunions thématiques, sortez-les de leurs sièges, faites leur jouer un rôle ! Vous pouvez pour cela trouver des idées dans notre article sur les manières de rendre vos réunions plus digestes.

Dans tous les cas, votre imagination sera votre seule limite. N’hésitez pas à sortir des sentiers battus, à surprendre votre auditoire. C’est ainsi qu’il prendra plaisir à vous écouter, et vous à parler.

Source image à la Une

Commentaires

Laisser un commentaire