Comment utiliser les réunions pour détecter des potentiels ?

reunion-detecter-potentiel-wisembly

En réunion, les attitudes diffèrent grandement d’un professionnel à l’autre. Celles-ci sont souvent révélatrices de l’implication de vos collègues. Mais pas seulement. Elles peuvent également vous mettre sur la piste de potentiels talents, à valoriser pour le bien de votre entreprise !

Des talents en réunion

C’est l’un des premiers éléments que l’on découvre en réunion, lorsque les projets et les idées s’entrechoquent : le talent. Il peut être de deux genres :

  • le talent innovant : on ne peut le mesurer quantitativement, car il fait preuve d’aptitudes qualitatives. En réunion, le talent innove, fait preuve d’audace dans ses interventions et ses propositions, et bouleverse les codes établis… au risque de s’attirer les moqueries de ses collègues. Ses idées peuvent paraître saugrenues, mais elles valent la peine d’être écoutées. Le meilleur exemple ? Jonathan Ive. Son nom ne vous dit peut-être rien, mais il a révolutionné les codes de la téléphonie et de la musique mobile en… proposant le design de l’iPhone et de l’iPod !
  • le talent performant : il met en avant ses résultats pendant les réunions, ce qui lui confère un petit côté fayot qui peut agacer ses collègues. Il sait tout, a déjà pris de l’avance sur le planning de l’année, comprend les enjeux de vos présentations… bref, « ce petit, il a de l’avenir ! ».

Notre conseil ? Passez outre son côté « monsieur-je-sais-tout », et prenez-le sous votre aile. Son efficacité en réunion pourrait même inspirer ses collègues !

Des compétences humaines à valoriser

Aujourd’hui, un bon professionnel n’est plus seulement celui qui a le plus de talents techniques. Les qualités humaines et relationnelles, ou « soft skills », sont de plus en plus valorisées dans le monde de l’entreprise. Sur le long terme, elles constituent en effet le gage d’un employé capable de s’intégrer efficacement, de s’épanouir dans une équipe et dans ses relations avec la clientèle.

La bonne nouvelle, c’est que ces soft skills sont également détectables en réunion. Par exemple :

  • le sens du collectif. Un de vos employés prend l’initiative de donner la parole aux autres ? Demande son avis à un collègue ? Ne tire pas la couverture à lui lors d’un travail en groupe ? C’est gage d’un sens aigu de l’éthique et d’une grande capacité à faire travailler les autres en équipe.
  • l’adaptabilité et la flexibilité. Pour la détecter, changez légèrement l’ordre du jour de votre réunion. Les personnes capables de s’adapter auront toujours quelque chose de pertinent à dire. C’est la preuve d’une belle maîtrise de ses sujets.
  • le sens de la communication. La soft skill la plus facile à détecter : elle concerne ceux qui savent parler, qui parviennent à capter l’attention de leurs collègues et à ajouter des touches d’humour (qui font mouche !) dans leurs présentations. Précieux lors d’événements publics.
  • le sens de l’initiative. En réunion, ceux qui en font preuve proposent d’autres moments d’échange, ont des projets plein la tête et aiment sortir du cadre imposé par l’entreprise. Ils maîtrisent avant les autres les outils digitaux mis à leur disposition, et encouragent les collègues à s’en servir. À condition de savoir les orienter un peu malgré tout, ils peuvent être des alliés précieux !

Et vous, quels potentiels vous intéressent chez vos collaborateurs ? En avez-vous déjà décelé lors de réunions ? Dites-le nous dans les commentaires !

Source image à la Une : IMCREATOR/Financial Times photos

Commentaires

Laisser un commentaire