La transition digitale fait SMAC !

transition-digitale-SMAC-wisembly

S comme Social, M comme Mobile, A comme Analytics et C comme Cloud : vous souhaitez retenir ce qui fait et ce qui façonne la transition digitale dans le monde professionnel ? Pensez SMAC ! Un acronyme made in Google Analytics, qui symbolise l’assise technologique de l’entreprise connectée et moderne. Revue de détails.

 

S comme social

C’est une évidence : la transition technologique passe par les réseaux sociaux. LinkedIn et Viadeo ? Oui, mais pas seulement : il ne s’agit plus uniquement de s’adresser aux professionnels (prospects, sous-traitants, partenaires commerciaux…). Il s’agit, tout d’abord, de s’adresser aux clients là où ils se trouvent. Oui, nous parlons bien de Facebook, Twitter, voire même Pinterest et Instagram !

Une belle opportunité certes de diffuser un message et de développer une relation plus intime, personnalisée et créatrice de valeur, mais aussi un — relatif — danger. Dans un « univers social » où l’on n’est plus maître de ce qui se dit sur soi, comment s’assurer d’éviter le « bad buzz » ? En confiant cette tâche à des professionnels (community managers, chargés de communication…) capables de redéployer stratégie et actions en y intégrant les notions d’engagement et de viralité.

Au niveau organisationnel ensuite, le social permet de partager — et de formaliser — les connaissances et d’améliorer la collaboration. Comment ? Via les réseaux sociaux d’entreprise. Pourquoi ? Parce que les individus constituent la ressource la plus précieuse d’une société !

 

M comme Mobile

Aujourd’hui, il se vend plus de smartphones que de feature phones. La transition digitale s’appuie sur ce fait avéré en misant sur deux atouts : la géolocalisation et le temps réel.

Du côté de la relation avec les consommateurs, la mobilité permet l’émergence de nouveaux business models, innovants et disruptifs. Ils se basent sur la possibilité de proposer du contenu adapté non seulement à un profil, mais aussi à un parcours et à une géolocalisation.

Du côté de l’organisation du travail, le mobile permet de « connecter » ses collaborateurs partout, tout le temps : télétravail, tiers-lieux, coworking, entreprise virtualisée… Un gain de temps incontestable grâce à des informations accessibles avec facilité !

 

A comme Analytics

Après le A d’Analytics, vient le B de Big Data. Avec la multiplication des dispositifs intelligents permettant de faire remonter des données brutes (le fameux Big Data), le traitement de ces dernières constitue un impératif. Comment ? Grâce à des solutions d’analyse prédictive ! L’enjeu ? Déceler et anticiper des tendances de comportement, pour adapter sa production, son niveau de stock et sa communication, et pour favoriser la différenciation !

Concrètement, le Big Data permet ainsi, à travers une connaissance plus précise des consommateurs, une personnalisation plus fine de ses produits ou de ses services. Un premier pas vers le marketing prédictif !

 

C comme Cloud

La tête dans les nuages, pour de bonnes raisons. Le Cloud permet de conserver sur des serveurs distants une tonne d’informations. Celles-ci sont accessibles partout, depuis tout appareil relié à internet !

« En fait, le Cloud est un peu la synthèse du S, du M et du A ! », pensez-vous ? Bien vu ! Le Cloud constitue même la condition de réussite des autres aspects de la transformation digitale de l’entreprise. Il permet par ailleurs une véritable révolution logicielle : le mode SaaS (encore un acronyme : Software as a Service), dans lequel les progiciels ne sont plus achetés une fois par poste mais accessibles selon leurs usages.

 

Ces quatre technologies, interdépendantes, apportent une véritable plus-value aux entreprises qui se mettent sur la voie de la transition digitale. Elles constituent une quadruple réflexion à mener pour moderniser ses services et sa stratégie !

 

Crédit photo : Pixabay / Startupstockphotos

Commentaires

Laisser un commentaire