Télétravail : l’organisation de demain ?

teletravail-organisation-demain-wisembly

Travailler de chez soi, nombreux sont les salariés qui en rêvent… Les collaborateurs voient dans le télétravail l’occasion de réduire le nombre d’heures perdues dans les transports et de lier travail et qualité de vie. De son côté, l’entreprise peut aussi gagner en productivité et en performance. Le point sur les avantages du télétravail.

 

Gagner temps et productivité

En travaillant de chez lui un à deux jours par semaine, le salarié diminue son temps de trajet. Cette satisfaction personnelle se reporte directement sur son comportement au travail : plus concentré, il est plus performant et transfère volontiers son gain de temps vers son activité professionnelle.

En mettant en place le télétravail, vous reconnaissez l’importance que revêt le bien-être de vos salariés et leur montrez que vous reconnaissez la valeur de leur travail. Vous affirmez également votre confiance en eux. Cette reconnaissance est vertueuse ; le télétravailleur sera plus consciencieux pour mériter son avantage et éviter toute critique de la part de ses collègues et supérieurs.

 

La juste dose

Le télétravail est un outil de management qui permet de gagner en productivité, à condition qu’il soit bien pensé. Habilement mis en place, il poussera les équipes à s’organiser différemment (souvent mieux). Par ailleurs, les journées en télétravail permettent au travailleur nomade de prendre du recul et de mieux se concentrer pour revenir ensuite au cœur du bouillonnement de l’entreprise.

 

Les entreprises qui l’ont fait

Petites ou grandes, les entreprises franchissent le pas. Certains postes ne se prêtent pas du tout à ce fonctionnement alors que d’autres, tels que chef de projet ou directeur marketing par exemple, sont tout à fait adaptés.

  • Chez Microsoft France, un accord permet aux ingénieurs de la division support technique (90 salariés) de télétravailler 3 jours par semaine maximum, et c’est un véritable succès.
  • À l’origine de WordPress, Automattic emploie des travailleurs nomades répartis dans 141 villes et 28 pays. Le succès de cette innovation sociale réside en partie dans le budget consacré aux déplacements ; chaque équipe peut se rencontrer quand elle le souhaite pour des semaines de travail dans n’importe quelle ville du monde. L’entreprise met à sa disposition locaux et équipement pour des sessions de travail en équipe.
  • Chez Intel, 80% des collaborateurs « prennent l’internet pour aller au travail le matin ». C’est un mode de fonctionnement mis en place depuis plus de 20 ans qui satisfait l’entreprise comme ses employés.
  • Renault a également opté pour le télétravail depuis plusieurs années. Aujourd’hui l’entreprise compte plus de 400 télétravailleurs parmi lesquels cadres et non-cadres qui ont opté pour deux jours de télétravail par semaine. Selon les dernières évaluations internes, “le télétravail est vécu comme un véritable levier de performance et offre des conditions de travail tout à fait satisfaisantes.”
  • Enfin, nombreuses sont les start up qui choisissent le télétravail pour se développer. Selon leur secteur d’activité, ce mode de fonctionnement devient même incontournable. Ainsi, la start-up française Trampolinn est constituée d’une équipe de nomades digitaux, qui parcourt le monde. Son co-fondateur et CEO du site internet, Hugo Allary affirme que « le changement d’environnement est stimulant et le rythme de travail non routinier et exaltant offre efficacité et motivation incomparables à un cadre classique. Cela oblige à être autonome, rigoureux et discipliné. » Installé dans des espaces de co-working aux quatre coins du monde, l’équipe est stimulée en permanence et travaille avec une efficacité qu’elle ne pourrait atteindre en sédentaire. Un succès total !

 

Réussir la mise en place du télétravail

  1. Le salarié

Assurez-vous de sa motivation et de son niveau d’autonomie ; quelles sont les raisons qui le poussent à aller vers cette formule, comment l’envisage-t-il, a-t-il déjà pratiqué le télétravail… ?

Il est préférable que le télétravailleur connaisse l’entreprise, qu’il ne soit ni nouveau, ni débutant.

  1. La technologie

Vous devez vous assurer que l’entreprise, comme le collaborateur à son domicile bénéficient d’un niveau technologique suffisamment élevé pour assurer le bon fonctionnement du télétravail : logiciels, formation et équipement du salarié…

  1. Le lien

Le télétravailleur doit rester lié à l’entreprise. Il doit participer aux réunions et autres tâches collaboratives et ses collègues doivent être impliqués dans la démarche. Toutefois, certaines entreprises, notamment celles qui évoluent dans le secteur numérique, ont réussi le pari du télétravail en assurant la possibilité aux travailleurs nomades de se rencontrer à tout moment, ce qui implique un budget déplacement conséquent.

  1. L’évaluation

Le télétravail nécessite un bilan régulier des points forts et points à améliorer pour maintenir autonomie et cercle vertueux.

 

Alors, prêts à tenter l’expérience du télétravail au sein de votre entreprise ?

 

Crédit photo : Pixabay / Picographie 

Commentaires

Laisser un commentaire