Intranet, réseaux sociaux d’entreprise : est-ce vraiment un moyen d’augmenter l’engagement des collaborateurs ?

intranet-rse-collaboration

Il est prouvé que l’engagement des collaborateurs possède un impact positif sur la performance de l’entreprise. Or, selon une récente étude d’Office Vibe, 87 % des salariés (dans le monde) ne se sentent pas engagés dans leur société. Il y a donc encore du travail à accomplir pour pouvoir obtenir de bons résultats. La réponse à ce problème se trouve-t-elle dans les outils digitaux tels que les réseaux sociaux d’entreprise ou la mise en place d’un intranet ?

Vers une évolution de la communication interne

La plupart des éléments qui constituent l’engagement en entreprise (comme les relations avec les collègues, l’importance du feed-back, la reconnaissance, la fonction d’ambassadeur ou encore les relations avec la direction) est directement liée à la communication interne. Car il ne suffit pas d’avoir une stratégie d’entreprise qui fonctionne, encore faut-il la faire connaître à tous les collaborateurs pour qu’ils se l’approprient et se sentent concernés. La communication interne est donc le nerf de la guerre puisqu’elle sert à améliorer les flux d’informations et incite les collaborateurs à adhérer aux valeurs et à la mission de l’entreprise.

De plus, elle a beaucoup évolué récemment grâce aux outils digitaux : intranet, live tchat, newsletter interne, wikis et autres réseaux sociaux d’entreprise tendent à remplacer le traditionnel panneau d’affichage de la salle de pause. Et cela fonctionne car, selon une étude de McKinsey, les technologies sociales, lorsqu’elles sont utilisées à l’intérieur et entre les entreprises, ont le potentiel d’augmenter la productivité des travailleurs hautement qualifiés de 20 à 25 %.

Les réseaux sociaux d’entreprises sont des outils qui vont faciliter le partage et l’échange au sein de l’entreprise et qui seront d’autant plus adoptés par les collaborateurs que ceux-ci ont déjà l’habitude de se servir des réseaux sociaux traditionnels tels que Facebook, Twitter ou Instagram à titre personnel. Toutefois, ceci peut nécessiter une véritable transformation culturelle au sein de l’entreprise qui devra accompagner ce changement. Car, aussi puissants et pratiques que peuvent être ces outils, ils doivent s’inscrire dans une stratégie d’entreprise et bénéficier d’une promotion interne forte pour garantir leur adhésion par les collaborateurs et donc leur succès.

L’humain au coeur des outils digitaux

C’est malheureusement souvent ce manque de réflexion qui aboutit à l’échec de la mise en place des réseaux sociaux d’entreprise. Il faut impliquer dès le départ l’ensemble des personnes concernées et mener une réflexion commune afin d’identifier les objectifs. Souhaitez-vous seulement partager des fichiers, créer un lieu d’échange plus informel pour vos collaborateurs, optimiser la gestion de projets, créer une passerelle de communication entre vos différentes unités ou bien capitaliser sur les connaissances internes ? Si vous ne déterminez pas clairement les bons objectifs avant de démarrer, ces outils sont voués à l’échec.

C’est donc l’humain qui va être au cœur de la mise en place de ces outils digitaux de communication interne dans son aspect stratégique. Les collaborateurs sont garants de l’efficacité puisque ce sont eux qui les utilisent et seront donc au centre de la création de valeur de l’entreprise afin d’alimenter une intelligence collective.

Cédric, Key Account Manager chez Wisembly, fait le même constat, à travers l’exemple de ses clients avec notamment 2 cas concrets d’utilisation de ces outils : les communautés et la base de connaissance. Le RSE d’Orange baptisé Plazza est basé sur des communautés qui regroupent différents collaborateurs du groupe afin d’échanger sur des sujets spécifiques sans barrière géographique. Un autre client a, quant à lui, regroupé sur son intranet toutes les informations disponibles, tout le savoir de l’entreprise, idéal par exemple pour l’intégration des nouveaux collaborateurs. Celui-ci est mis à jour régulièrement avec du contenu frais, y compris provenant des séminaires, formations ou conf-call (grâce aux questions et interrogations des participants relevées par l’intermédiaire de la solution Wisembly).

Néanmoins, Cédric nous rappelle que la limite de ces outils observée chez ses clients est la nécessité de faire intervenir une ou plusieurs personnes porteuses pour animer la communauté ou rappeler aux collaborateurs d’aller rechercher des informations sur les réseaux sociaux d’entreprise ou l’intranet.

Rappelez-vous bien que les réseaux sociaux d’entreprise ou l’intranet ne sont que des outils mis à disposition des collaborateurs pour leur permettre de se sentir plus impliqués dans leur entreprise et d’échanger plus facilement en lissant les niveaux de hiérarchie, de s’exprimer et de prendre part à la vie de l’entreprise. Ils ne remplacent donc pas les qualités des personnes qui les intègrent dans la stratégie et de ceux qui les utilisent.

Commentaires

Laisser un commentaire