Advocacy : et si vos collaborateurs étaient les meilleurs ambassadeurs de votre entreprise ?

advocacy-vos-collaborateurs-deviennent-vos-ambassadeurs

Pour exister dans les esprits des clients, une entreprise a besoin de faire parler d’elle. C’est une évidence, mais ça vient en le disant ! Or, aujourd’hui, les clients potentiels sont submergés de messages publicitaires. Il faut donc trouver de nouveaux moyens de les atteindre. Et si la réponse se trouvait dans le terme « Advocacy », et dans une démarche qui s’appuie sur les collaborateurs de l’entreprise ?

C’est quoi, l’advocacy ?

L’advocacy est une stratégie de marketing, dont le nom signifie « plaidoyer » en anglais. Vous l’aurez peut-être déjà compris à ce stade de l’article : l’advocacy consiste à faire dire par d’autres ce que vous auriez dit vous-même. L’intérêt ? En laissant la parole à d’autres acteurs, vous vous appropriez l’air de rien toute leur crédibilité : s’ils parlent de vous, c’est que vous le valez bien !

L’advocacy repose donc sur de multiples actions réalisées par des personnes « externes » à l’entreprise : des partages d’informations ou d’articles de blog sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter pour le B2C, LinkedIn et Viadeo pour le B2B), des interventions sur les forums, des partages de livres blancs, des recommandations…

Les vecteurs de l’advocacy peuvent être de deux natures différentes. D’une part, ils peuvent être internes à l’entreprise (l’ensemble des collaborateurs, une petite partie seulement…). D’autre part, ils peuvent être extérieurs : des clients, des partenaires, des prescripteurs…

Vous voulez initier une stratégie d’advocacy au sein de votre entreprise ? Commencez par demander à vos collaborateurs de prendre la parole…

Les avantages de l’advocacy pour l’entreprise

Vos collaborateurs prennent la parole pour mettre en avant votre entreprise, vos produits et/ou vos réussites ? Vous en serez les premiers gagnants, à plusieurs niveaux :

  • Il s’agit, tout d’abord, d’une communication assez peu onéreuse — puisqu’a priori, vous payez déjà vos collaborateurs ;
  • Vous travaillez votre image de marque, puisque les consommateurs voient que même les employés n’hésitent pas à la défendre, un signe évident qu’ils croient en ce qu’elle propose ;
  • Vous renforcez aussi son identité et sa présence sur internet en vous appuyant sur des relais crédibles (puisqu’ils connaissent l’entreprise et son fonctionnement) et sur les différents réseaux professionnels de vos collaborateurs ;
  • Vous personnalisez votre entreprise, en lui donnant une dimension « humaine » plus marquée : une entreprise, c’est aussi et avant tout des hommes et des femmes !

Les avantages de l’advocacy pour les collaborateurs

Bien sûr, il serait difficile de convaincre vos collaborateurs de prendre la parole en votre nom si l’entreprise était la seule à avoir quelque chose à y gagner. Les avantages pour les collaborateurs sont indéniables :

  • Ils développent un fort sentiment d’appartenance à un projet ;
  • Ils montrent leur fierté d’appartenir à une équipe ;
  • Ils assument et revendiquent l’expertise de l’entreprise ;
  • Ils se positionnent en tant qu’experts de leur secteur sur les réseaux sociaux, ce qui peut soit leur servir tout de suite pour trouver de nouveaux clients, soit être utile plus tard le jour où ils auront envie de changer de crémerie — ce qui arrivera forcément un jour ;
  • Ils peuvent engager le dialogue avec les clients, pour débusquer des pistes d’amélioration ou, mieux, des idées de nouveaux produits que ceux-ci réclament ;
  • Ils se donnent une chance de se voir confier de nouvelles responsabilités

Une affaire d’évangélisation

Reste une question : comment mettre en place une stratégie d’advocacy, surtout quand vos collaborateurs sont déjà bien occupés par leurs tâches quotidiennes ? Cela passe, tout d’abord, par une évangélisation de vos équipes aux bénéfices d’une utilisation active et professionnelle des réseaux sociaux — ce que vous pouvez faire au cours d’une réunion ou dans le cadre d’une formation interne.

Ensuite, à vous d’exposer les « bonnes raisons » évoquées ci-dessus, en rappelant un impératif : croire en un projet, c’est ne pas hésiter à le montrer, y compris sur les réseaux sociaux !

Vous avez déjà réfléchi à une stratégie d’advocacy ? Pensez-vous que vos collaborateurs sont prêts à prendre la parole pour vous sur les réseaux sociaux ? Parlons-en dans les commentaires !

Commentaires

Laisser un commentaire